ATELIER DE FORMATION REGIONAL SUR LA NEUTRALITE EN MATIERE DE DEGRADATION DES TERRES

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

- KAIROUAN (Gouvernorat du Centre) du 06 au 08 Novembre 2019

-GABES (Gouvernorat du Sud) du 29 au 31 octobre 2019

-BIZERTE (Gouvernorat du Nord) du 16 au 18 octobre 2019

 

La Neutralité en matière de la dégradation des terres (NDT) ou Land Degradation Neutrality (LDN) est une initiative de la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification (CNULD) destinée à enrayer la perte continue de terres saines du fait de leur dégradation. Contrairement aux approches précédentes, la NDT crée une cible à atteindre pour la gestion de la dégradation des terres. Elle favorise une double approche constituée de la combinaison de mesures destinées à éviter ou à réduire la dégradation des terres et de mesures visant  à inverser les dégradations passées. Il s’agit de compenser les pertes par des gains afin de parvenir à une situation où les terres saines et productives ne subissent plus aucune perte nette. La NDT répond aux principales préoccupations environnementales qui menacent les fonctions des écosystèmes. Éviter, réduire et inverser la dégradation des terres renforce ainsi le maintien et l’amélioration des services écosystémiques terrestres,  composants essentiels pour réaliser les Objectifs de Développement Durable (ODD).  Actuellement, la dégradation des terres est un problème préoccupant à l’échelle globale. N’épargnant aucun continent, elle laisse augurer des répercussions de plus en plus alarmantes dans le futur. Ce processus menace surtout les régions arides, semi-arides et subhumides sèches où les superficies des terres dégradées ont largement augmenté au cours des dernières décennies sous une pression anthropique continue.

 

Connaitre les degrés d’intégration et de compréhension du concept de la NDT permettra de remédier à la dégradation des terres favorisant le phénomène de désertification fortement ressenti par le pays.

 

Le diagnostic du suivi de l’état de lutte contre la désertification a dégagé la nécessité de renforcement des capacités pour certains aspects de suivi-évaluation relatifs à la désertification, impliquant toutes les parties prenantes (scientifiques, techniciens, administratifs, société civile). Ce renforcement des capacités concernera d’abord la recherche scientifique et agronomique pour disposer d’experts capables d’évaluer nos ressources naturelles et leurs évolutions spatiale et temporelle pour répondre à des requis nationaux et internationaux en matière de NDT.  

C’est dans cette optique d’amélioration des connaissances et de partage d’expériences, que le Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement  a  organisé  3 ateliers de formation sur la « Neutralité en matière de Dégradation des terres (NDT) »,  dans trois gouvernorats (Nord, Sud et Centre), en priorisant  les mécanismes, les prérequis et les potentialités pour la mise en œuvre  de cet indicateur et sa traduction en actions concrètes.

 

L’objectif principal des formations est :

  • De renforcer des compétences dans le domaine de la NDT ;
  • D’initier les acteurs régionaux concernés sur les différents outils de calcul de cet indicateur au niveau national et international.

© 2020 SCID. All Rights Reserved.